La tête dans les étoiles dans le désert d’Atacama

Ce post est dédicacé à maman L., grande fan de l’observation du ciel, et qui sera sûrement bien jalouse de ce qui va suivre… ;-)

Qui dit au milieu d’un désert, dit loin de toute pollution lumineuse, et donc conditions idéales pour l’observation du ciel. En effet alors qu’en France le ciel n’est vraiment observable que moins d’une dizaine de jour par an, ici 340 jours sur 365 le ciel est dégagé!

C’est donc vers 21h, une fois la nuit tombée, que nous nous sommes rendus à une vingtaine de km de San Pedro dans la maison d’un astronome français, installé depuis 20 ans dans le désert chilien.
En arrivant, aucune indication, tout juste arrivait-on à discerner la maison faiblement éclairée avec quelques lampes fonctionnant à l’énergie solaire (of course!).

Nous sommes accueillis très sympathiquement (en plus quand c’est dans notre langue natale ça fait du bien, d’autant plus qu’on se sentait pas d’entendre 2 heures d’explications astronomiques en anglais ou encore pire en espagnol!).
La soirée commence par une bonne heure de présentation des bases de l’astronomie: qu’est ce qu’une planète, une étoile, une nébuleuse, comment mesure t-on les distances, comment lit-on une carte du ciel, etc… Et là, ce fut un régal! C’est en fait un vrai plaisir d’entendre quelqu’un de passionné expliquer des choses complexes avec des mots si simples qu’on arrive à (presque) tout comprendre! A l’aide d’un laser super puissant, il nous a également montré à l’oeil nu quelques grandes galaxies et des planètes (Mars et Saturne de mémoire).

Puis est venu l’heure de l’observation avec les télescopes. Alors là, c’était juste fou! En fait cet astronome et sa femme chilienne ont dans leur jardin une bonne dizaine de gros télescopes. Pendant les explications du mari, sa femme avait pré-réglé les machines, chacune vers un point d’observation différent. Pendant une bonne demi-heure nous avons alors pu nous balader d’un télescope à l’autre et observer en vrac: la lune, Mars, une nébuleuse, une zone de naissance des étoiles (la nurserie), une géante gazeuse, une zone de mort des étoiles, etc…

Nous étions comme des gamins, émerveillés par ce qu’on découvrait et aussi ravis par toutes les explications que nous avions bues mais dont nous nous rappelons déjà plus que du tiers :-( Car oui des tonnes d’infos absorbées en une heure, de nuit, à plus de 3500m d’altitude, c’est un peu mission impossible.

Après en avoir pris plein les yeux, il était temps de nous réchauffer avec un bon chocolat chaud préparé par la maîtresse de maison et que nous avons déguster dans leur atypique salon. En effet, leur salon est rond avec des sièges disposés tout autour et éclairés par 3 faibles lanternes, mais surtout, au centre du salon, le toit est percé d’un énorme trou de plus d’un mètre de diamètre qui permet de continuer à observer les étoiles depuis le canapé!

Bref, ce fut une chouette soirée au cours de laquelle nous avons cette fois voyagé dans la galaxie et ce voyage nous a vraiment fait rêver… Qui sait, d’ici quelques générations, faire un tour du monde sera devenu has been et nos arrières-arrières-arrières-petits enfants partiront peut-être faire le tour de l’univers ;-)

Nb: la photo de la Lune a été réalisée (sans trucage) à l’aide d’un télescope spécial et le résultat est assez génial!
 
 

5 Responses to “ La tête dans les étoiles dans le désert d’Atacama ”

  1. Tête dans les étoiles... ou dans la Lune

    Bon d’accord, moi je n’ai qu’un télescope dans mon jardin et il est un peu plus petit, mais au moins on n’a pas besoin d’un escabeau pour aller voir les étoiles ni même décrocher la Lune !!
    Et puis moi je ne suis pas chilienne et mon mari lui est un Gastronome !!!
    Qui a osé dire que je serai jalouse ?….

    • Ah ah, tu as bien raison! En plus j’ajouterais que certaines constellations ne sont visibles que dans l’hémisphère nord (et inversement). Par conséquent les chiliens nous jalousent sûrement notre Grande Ourse et notre Cassiopée ;-) En conclusion, je pense que le jardin de Prunoy et le désert d’Atacama sont parfaitement complémentaires et je propose donc la mise en place d’une résidence alternée!… Bisous maman :-)

    • Bah non malheureusement, mais ça ne m’étonnerait pas que notre astronome français soit dans le coup… En tout cas, très intéressant cet article. Bisous à vous deux et rdv à Sydney dans… 23 jours!! :-))

  2. Quelle chance d’avoir vécu ce moment! nous sommes assez envieux…
    Nous nous dirigeons vers le désert dès la semaine prochaine, si vous pouvez nous donner l’adresse de ces fous d’astronomie nous serions ravis à notre tour d’aller les rencontrer et à notre tour toucher les étoiles!!!
    A très vite à Santiago on espère, bises clem et fabien

Laisser un commentaire

*
*