Le village flottant de Me Chrey

Pour changer un peu de la visite des temples, on décide de partir à la découverte de la campagne autour de Siem Reap afin de s’imprégner de la vie plus authentique des villageois et de se rendre dans l’un des nombreux villages flottant peuplant le lac Tonlé Sap.

Le Tonlé Sap est un énorme lac situé au coeur du Cambodge, c’est d’ailleurs le plus vaste lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est. Sa particularité est que sa surface peut jusqu’à quadrupler au cours de la saison des pluies ( Juin-Oct) passant ainsi de 3000 à 13000 km2!
Ce lac est un véritable poumon pour le pays et de nombreux villages de pêcheurs y sont installés. Dans la mesure où le lac ne cesse de croître et décroître, les habitants doivent eux aussi apprendre à se déplacer avec leur lac.
C’est au village de Me Chrey, à 25km de Siem Reap, que nous choisissons de nous rendre avec nos nouveaux acolytes: nos deux conducteurs de tuk-tuk qui, vu le nombre de fois où nous nous arrêtons demander notre chemin, s’y rendent eux aussi pour la première fois…
Le trajet est un peu épique car les routes ne sont que des chemins de terre rouge traversant de magnifiques paysages de rizières. L’avantage du tuk-tuk c’est qu’on peut vraiment s’immerger dans le décor, on observe ainsi les enfants en bicyclettes (souvent 10 fois trop grandes pour eux), les paysans et leur buffles d’eau, la vie dans les maisons devant lesquelles on passe, les odeurs de nourritures,…
Bref, le trajet en soi, vaut le déplacement!
 


Arrivés à l’embarcadère, nous montons dans notre petit bateau privé (d’ailleurs nous sommes complètement seuls, pas l’ombre d’un touriste à l’horizon, chouette!) et nous remontons le petit bras pour arriver sur le lac proprement dit où se trouve le village.
Là, nous naviguons entre les maisons flottantes et découvrons l’organisation d’un village comme un autre avec son épicerie, son école, ses jardins, sa station service,… sauf que tout est flottant! Assez magique…
Après une petite pause obligée à la pseudo ferme à crocodiles, nous rebroussons chemin et prenons le chemin du retour avec plein de belles images en tête. D’ailleurs nos vêtements garderont aussi comme souvenir de cette escapade une bonne couche de terre rouge qui ne disparaîtra qu’après plusieurs lavages.
 

Laisser un commentaire

*
*